• Gravures
  • Plumes & Encres
  • Arbritudes

    L’Abritude, c’est comme une quête, comme un retour à l’enfance... ma madeleine de Proust en quelque sorte. Souvenir de cette enfance naïve, ces histoires qu’on se racontent à l’abri dans un monde qui avance trop vite... juste ce regard d’enfant face à cette majestueuse nature ; indomptable, impressionnante ...
    ... le langage que la nature nous propose comme une part de rêve, mais qui nous renvoie aussi notre à quotidien et ce rapport entre l’Homme et la Nature, l’organisation, la société, …
    Mon travail se nourrit d’errances dans les paysages, les bois, ces endroits sauvages, indomptables, libres… ces traces laissées, ces tourbillons de lignes, ces entrelacs sont autant de prétextes à l’esthétique et à l’imaginaire.

    L’Arbre, comme un retour à l’essentiel. Reflet de notre vécu, de nos personnalités, il est ce qu’on fait de lui... J’aime travailler ces lignes qu'il nous offre, les épurer, les fragmenter pour ensuite les rassembler à nouveau…
    Ces traces laissées dans un support qui à leur tour nous révèle une autre esthétique …

    Tout est là, il n’y a qu’à prendre, regarder ou "apprendre à regarder" se perdre dans ses formes, ses ombres, suivre ses lignes... tels des fragments d'âmes...

    Le choix du support papier s'est également imposé comme un élément important, une évidence, tel un échange entre la nature et l'imaginaire. La boucle était ainsi bouclée. L'arbre inspire à la création et son support y donne vie...

    => voir cheminement